Qu’est-ce qu’on va dire de nous ?

Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur print

Le 25 août marquera le 75e anniversaire du décret signé par le Gauleiter Wagner, instaurant l’incorporation de force en Alsace. D’autres territoires européens ont été concernés, rappelle l’historien Frédéric Stroh, qui s’interroge sur la transmission de cette « mémoire plurielle ».

« Soixante-quinze ans après les décrets d’août 1942, qui va porter le souvenir de l’incorporation de force, alors que les associations voient leurs adhérents disparaître et que l’Alsace a perdu son entité politique ? Les derniers incorporés de force encore en vie sont inquiets et se demandent : Qu’est-ce qu’on va penser de nous ? » résume Frédéric Stroh, 34 ans, doctorant en histoire contemporaine à l’université de Strasbourg et au centre Marc-Bloch de Berlin. Avec un universitaire allemand, Peter Quadflieg, il publie les actes du colloque, organisé en 2012 à Strasbourg, sur l’incorporation de force en Europe…

Voir l’article complet (PDF)​

Télécharger l’article de Yolande Baldeweck, paru dans l’Alsace du 13 août 2017.